30° Degrés Magazine - Fabian Bodet

Fabian Bodet
le snowboarder devenu photographe

Texte: 30° Degrés Magazine: Laurent Grabet | Photo: Fabian bodet

Est-il photographe ou alpiniste ? Les deux, mon commandant ! Très apprécié des professionnels de la montagne pour sa connaissance du milieu, David Carlier aborde avec nous sa passion de la photo et de l’aventure en nous présentant quelques-uns de ses plus beaux clichés.

« Un rideur à suivre qui va probablement faire parler de lui ces prochaines années ! » La prémonition, signée du journal sportif français L’Équipe en 2015, s’est avérée. A un (important) détail près : le Chamoniard de 30 ans jouit aujourd’hui davantage d’une notoriété pour ses talents de photographe que pour ceux de snowboarder. En vérité, ces deux qualités sont étroitement imbriquées. Sa technique lui permet d’intervenir sur des shootings notablement engagés, avec son ami Sam Favret par exemple. Peut-être l’aurez-vous d’ailleurs aperçu, à l’automne 2017, dans « Don’t crack under pressure » deuxième opus, projeté lors de la nuit de la glisse ?

La photo, rien ne l’y prédisposait. Pas plus que la montagne : ses parents, bien qu’installés dans l’une des capitales mondiales de l’alpinisme, n’y mettaient guère les pieds. Paradoxalement, Fabian Bodet y est venu par le skateboard. Ado, il pratiquait sec et s’est mis tout naturellement à immortaliser les « tricks » et autres « grabs » de sa bande de copains sur vidéo. « C’était sans aucune ambition artistique, juste pour se marrer, se souvient-il. Et puis un jour, il y a 8 ans, j’en ai eu marre de filmer et j’ai acheté un appareil photo… » Ce Canon 550D va petit à petit mettre la vie du Français sur des nouveaux rails – mais il n’en sait encore rien.

Apprentissage en autodidacte
« La photo m’attirait car elle me semble plus simple et efficace que la vidéo. Une image permet de retranscrire une atmosphère ou d’immortaliser une seconde de grâce tout en transmettant une émotion. » Fabian Bodet apprend en autodidacte, en disséquant les photos des autres dans des magazines de ski ou de skate. « Prendre des cours me semblait contreproductif, je ne voulais pas être formaté », explique le Haut-Savoyard. Le célèbre photographe américain Glen E. Friedman a sa préférence pour le skate et la musique. La connexion est naturelle : Bodet, surnommé Chyko rapport à sa coupe afro, évolue lui aussi dans le monde du punk rock ; il part même parfois en tournée avec ses deux groupes 95-C et The Roswell Incident. Côté snowboard, Fabian avoue un faible pour le travail de Jeff Curtes et de Jérémy Bernard, bien connu de nos lecteurs. (...)

Pour lire la suite, abonnez-vous ! cliquez ici !

FacebookTwitterEmailPinterestAddthis
Fermer