30° Degrés Magazine - Pérégrinations montagneuses

Pérégrinations montagneuses
au royaume de Nangchen

Texte: 30° Degrés Magazine: Laurent Grabet | Photo: Guillaume Vallot

De retour de sept semaines en autonomie dans le Grand Tibet oriental, l’alpiniste et photographe Guillaume Vallot entrouvre pour 30° la porte d’un royaume méconnu.

On a dégoté une petite pastille de « Terra incognita » et on y a traîné nos guêtres. » Voilà comment Guillaume Vallot résume l’aventure qui l’a vu, sept semaines durant, à l’automne 2016, explorer en autonomie une région méconnue du Grand Tibet oriental.

Le Grand Tibet oriental ? « Le royaume historique de Nangchen, une zone préservée de la province du Qinghai, où la culture tibétaine est restée très forte car les Chinois ont moins cherché à s’y imposer que dans la province du Tibet proprement dite », explique Guillaume Vallot. Du genre « toujours partant» , l’alpiniste et photographe français, âgé de 44 ans, a « escorté » sur place son ami Luc Richard, accompagnateur en moyenne montagne et spécialiste des techniques de survie, parti en repérage.

Hébergés dans des monastères
Au cœur des magnifiques paysages de ce plateau montagneux, vierges du moindre touriste, la fine équipe a trouvé sur sa route de nombreux monastères. « Nous y avons été souvent hébergés, dans ce qui m’a fait l’effet d’être une sorte de Moyen-Age idyllique. » Dans les villages où ils s’arrêtaient parfois demander de l’eau, les Européens ont fait forte impression. « Les locaux étaient sidérés de nous voir débarquer de nulle part. Luc, qui est rondouillard, roux, chevelu et barbu, les impressionnait particulièrement. Les enfants semblaient voir en lui une créature surnaturelle et lui tiraient parfois la barbe pour s’assurer qu’il était bien réel ! » (...)

Pour lire la suite, abonnez-vous ! cliquez ici !

FacebookTwitterEmailPinterestAddthis
Fermer